A quel moment allumer son chauffage ?

A quel moment allumer son chauffage ?

Ce que dit la loi

Il faut savoir que la législation ne fixe pas de date officielle en ce qui concerne la mise en route du chauffage au sein des immeubles collectifs. Toutefois, elle fixe la température idéale d’un logement à 19°C pour préciser la notion de décence du logement. A partir de là, nous pouvons en déduire la période idéale de mise en chauffe des logements et veiller à garder une température ambiante entre 19 et 21°C en moyenne.

Le cas des logements en chauffage collectif

En règle générale, le chauffage collectif est mis en service aux alentours du 15 octobre, quelques semaines après l’arrivée de l’automne, jusqu’au 15 avril suivant. Mais cette période n’est malheureusement qu’approximative et beaucoup de ménages en chauffage collectif souffrent des variations météorologiques sans pouvoir se chauffer correctement. Il est également bon de souligner qu’au vu des conditions climatiques, les ménages habitant dans le Sud de la France allumeront naturellement leur chauffage plus tard que les ménages résidant dans le Nord.

En tant qu’occupant, vous avez le droit de réclamer sa mise en service plus tôt que prévu. Il faut alors vous tourner vers le conseil syndical de votre immeuble. Si celui-ci récolte assez de demandes et que cette condition est prévue au contrat de chauffage, il pourra en faire la demande formelle au syndic ; la meilleure des preuves étant de pouvoir constater une température inférieure à 19°C au sein de l’immeuble.

Si la température ambiante de votre logement après mise en service du chauffage au sein de votre immeuble ne vous convient pas, vous pouvez toujours vous munir de radiateurs d’appoint, ils constituent une autre source de chaleur non négligeable mais ont tout de même un certain coût. Nous vous conseillons de prioriser les pièces de vie comme le séjour ou la chambre.

Le cas des logements en chauffage individuel

Si vous êtes en chauffage individuel, vous pouvez vous baser sur cette période-là pour mettre en service votre chauffage également. Bien entendu, adaptez cette fourchette à votre ressenti et au confort souhaité. Ne vous sentez pas obligés d’allumer votre chauffage si vous n’en ressentez pas le besoin et, à contrario, n’hésitez pas à devancer les immeubles collectifs en actionnant votre chauffage plus tôt.

Cela étant, n’essayez pas de réaliser des économies sur votre facture en maintenant dans votre logement une température inférieure à 19°C. Ces conditions pourraient en effet avoir une incidence sur la santé, notamment celle des enfants en bas-âge ou encore des personnes âgées qui, de par leur âge ont un système immunitaire moins résistant.

Attention toutefois à ne pas tomber  dans une situation de surchauffe qui s’avère elle aussi néfaste pour la santé et votre portefeuille. En principe, un logement est considéré en surchauffe lorsque la température de ses pièces dépasse les 19°C. Toutefois, ne pouvant garantir des températures homogènes dans les immeubles d’habitation, une situation de surchauffe est réellement admise à partir de 22°C. Vous avez la possibilité de surveiller votre consommation en surveillant régulièrement la température de vos pièces et ainsi la moduler à votre convenance. Un ménage se chauffant à 23°C en moyenne, réduisant sa température à seulement 19°C, réalise une économie de 30% sur sa facture de chauffage.

En quelques mots, adaptez votre chauffage selon le confort recherché, la situation géographique de votre logement mais aussi l’âge des occupants. En cas de difficulté, n’hésitez pas à contacter un professionnel chauffagiste.

 

Laisser un commentaire

dix-neuf − six =