Réparer ou remplacer sa fenêtre ?

Doit-on réparer sa fenêtre ou la remplacer ?

Petit rappel

L’entretien courant des fenêtres revient au locataire. Ainsi, il se doit en principe de graisser régulièrement les gonds et les charnières et de remplacer les petites pièces abîmées. Il doit également supporter les frais du remplacement d’une vitre brisée car on suppose une utilisation anormale (en cas de bris de glace, contactez votre assureur).
Quant au propriétaire, il doit délivrer un logement en bon état. De fait, il devra procéder au remplacement des fenêtres si celles-ci sont si vétustes qu’elles mettent en danger la décence du logement.

Réparer sa fenêtre

Réparer ses fenêtres semble toujours la meilleure solution que l’on pense moins coûteuse. Surtout que parfois il ne suffit d’un rien pour redonner vie à vos fenêtres. Mais il ne faut pas oublier que certaines réparations ne sont malheureusement que temporaires.
La plupart du temps les fenêtres ne sont pas réellement cassées et ne nécessitent qu’un coup de jeune. Un bon nettoyage, ainsi que le graissage des gonds devraient déjà faciliter le fonctionnement du mécanisme et éradiquer les grincements désagréables produits par les vieilles fenêtres.
Avec le temps, il arrive que les fenêtres perdent en étanchéité et en isolation. Vous pouvez alors y remédier en optant pour du survitrage, du double vitrage ou encore apposer des joints isolants sur vos montants de fenêtre. Il est également possible que les grincements persistent et que la structure mobile s’affaisse ; une simple mise en jeu est alors envisageable.
Toutefois, cette solution n’est envisageable qu’à court terme, vous ne pourrez remédier à la vétusté de votre fenêtre indéfiniment et viendra le jour où vous devrez effectivement procéder à son remplacement.

Remplacer sa fenêtre

Vous devez penser à remplacer vos fenêtres quand celles-ci ne remplissent plus leur rôle : elles rencontrent un défaut d’étanchéité ou d’isolation.
Si l’état du cadre dormant de votre fenêtre vous le permet, optez pour une rénovation partielle de celle-ci. Il vous suffit alors de remplacer son cadre ouvrant, opération qui vous permettra d’augmenter la longévité de votre fenêtre mais aussi de faire des économies. Sous certaines conditions, il revient souvent moins cher de changer directement le cadre ouvrant que de procéder au simple remplacement de la vitre cassée.
Le coût des travaux est la raison pour laquelle les particuliers sont réticents au remplacement de leurs menuiseries par un professionnel et préfèrent le réaliser seuls. Or il est possible de faire effectuer de tels travaux à coût similaire. En effet, lorsque vous faites appel à un professionnel en vue d’améliorer l’isolation thermique de votre logement, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt et d’un taux de TVA réduit de 5,5%. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique peut être attribué sous certaines modalités aux propriétaires, comme aux locataires et occupants à titre gratuit. Il suffit de réunir les conditions suivantes : le bien immobilier doit dater de plus de 2 ans (date de début de chantier), les travaux doivent concerner la résidence principale du demandeur (sont inclues les dépendances immédiates), la pose des fenêtres doit être effectuée par l’entreprise qui vous les fournit, et enfin vous devez être en mesure de pouvoir justifier les travaux effectués par une facture détaillée.

NB. Le professionnel engagé doit être certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement).
Que vous décidiez de réparer ou de remplacer vos menuiseries, nous vous conseillons de toujours opter pour le travail d’un professionnel qui saura vous fournir un service rapide et de qualité. Vous pourrez par ailleurs bénéficier de sa garantie liée à l’installation en cas de dysfonctionnement et d’autres avantages financiers.

Laisser un commentaire

4 × un =